La création de votre compte peut se faire lors de votre achat - DÉCOUVREZ NOS PROMOTIONS

Infos

Les paramètres de l’eau des aquariums

Comprendre les paramètres de l’eau de votre aquarium

Les paramètres de l’eau de votre aquarium sont extrêmement moins stables que dans le milieux naturel.
La déjection des habitants de l’aquarium peut entrainer rapidement une pollution meurtrière.
Une surveillance très régulière de l’eau peu prévenir de cette catastrophe aquariophile et favoriser le cyclage de votre aquarium.
Chaque espèce à besoin d’avoir une reconstitution la plus fidèle possible du biotope dans lequel elle évolue en milieu naturel au sein de l’aquarium qui l’héberge.

Une maîtrise indispensable des paramètres de l’eau

Il est indispensable de connaître les principales composantes de l’eau et de sa chimie pour héberger des poissons en toute sécurité. La composition de l’eau joue également de très forte manière sur la culture des plantes.

Une surveillance régulière obligatoire.

Afin de trouver un l’équilibre des paramètres de l’eau de votre aquarium nécessaire à la bonne santé de ses habitants, des tests doivent être réalisés très régulièrement.
trois sortes de tests sont très courants:

Les bandelettes coloriques.

Très économiques, elle permettent des test fréquents pour avoir une idée non précise des principaux paramètres de l’eau, principalement sur les nitrites et nitrates.
Après un bain dans l’eau testée, les différents marqueurs se colorent et vous pouvez les comparer à un nuancier qui vous indique les valeurs corrects.

Les tests sous forme liquide.

Ils permettent de mesurer beaucoup plus précisément les paramètres de l’eau en les testant un par un.
L’achat d’une mallette complète est plus cher que les bandelettes.

Les testeurs électroniques.

Ce matériel est plutôt réservé aux professionnels qui ont besoin de faire des tests nombreux et quotidiens. Ils sont très précis, cependant rarement tous les paramètres sont mesurés et leur coût est élevé.

Les paramètres de l’eau les plus importants pour votre aquarium

La température

Les poissons, les crustacés, les plantes présents dans notre aquarium proviennent initialement de milieux naturels et de régions du monde très différents ou les températures sont très froides ou tropicales. L’écart en appartement dans nos région se situe entre 19°C et 30°C.
Tous les habitants de l’aquarium vivrons correctement avec la température de leur habitat d’origine.
Chauffer l’aquarium ou réguler les températures trop haute est obligatoire.

Le Ph ( acidité ou calcaire)

Toutes les eaux sont plus ou moins calcaires ou acides.
Le calcaire est constitué principalement de sels minéraux dissous dans l’eau et plus ils sont nombreux et plus l’eau est considérée comme basique qui est contraire d’acide. L’eau neutre à un PH de 7. Une eau avec un ph de 8 sera dite, calcaire ou basique.
Une eau avec un PH de 6 ne comportera beaucoup de calcaire et deviendra acide.

Le Kh ( carbone stabilisateur de calcaire)

C’est la proportion de minéraux composés de carbon. Cet élément qui se nome également la dureté carbonatée à pour principale caractéristique de stabiliser le Ph.
La valeur idéale la plus courante pour le plus grand nombre des poissons est 6 à 10.

Le Gh (totalité du calcium et du magnésium).

C’est la dureté totale qui comprend l’ensemble du calcium et du magnésium qui permettent aux poissons de constituer leur squelette.
Par la santé des poissons le Gh doit rester le plus stable possible. Les notes supérieur à 10 pour le Gh signifie une eau dure.

Les gaz sous forme liquide

L’oxygène

Certaines espèces de crevettes de rivière sont très vite en grand danger sans un taux d’oxygène important dissous dans l’eau.
Le taux habituelle de ce gaz dans l’eau est de 1%.
La vie des plantes est également dépendante de l’oxygène qu’elle consomme la nuit.

Le gaz carbonique (CO2)

Les plantes sont très gourmandes du CO2 qui le consomme et le transforment en oxygène à l’inverse des poissons et crustacés.

Les indices de pollution de l’eau

Tous les éléments présentés ci-dessous sont très toxiques et leur apparition est responsable de la mort des poissons et bien plus rapidement de celle des crustacés qui ne les supportent absolument pas.
Ils peuvent aussi à l’origine d’une prolifération massive des micro-algues.

L’ammoniaque

L’ammoniaque provient des végétaux,  des animaux morts et des déjections des habitants de l’aquarium. Celle-ci est particulièrement toxique et létal pour les poissons, les crustacés d’eau y sont encore plus rapidement sensibles.

Les nitirites NO2

Ils sont issus de la transformation bactérienne de l’ammoniaque et peuvent même à faible dose être mortel pour les animaux de l’aquarium. Les plantes ne peuvent les consommer directement.
Les pics de nitrite peuvent être constatés suite à des changement d’eau trop important ou en utilisant l’eau de robinet contenant du chlore. D’autre mauvaise manipulation de l’aquariophile sont souvent à l’origine de celles-ci particulièrement dans les aquariums de faibles dimensions.

Les nitrates NO3

Les nitrates proviennent de la transformation des nitrites par les bactéries et sont toujours à cette étape mortelles pour les poissons. En revanche, elles sont des nutriments pour les plantes et provoquent très souvent l’apparition de micro-algues filamenteuses très invasives et peu esthétiques dans l’aquarium.

Le Phosphate

Le phosphate ne n’est pas toxique pour les habitants de l’aquarium ou alors à de très fortes doses.
Il est très utile aux plantes.
Le phosphate est issue des excréments des animaux aquatiques et est très peu présent en milieu naturel.
En revanche dans le milieu clos d’un aquarium si le nombre de poissons hébergés est trop important, il peut apparaître de forte manière et provoque une prolifération massive des plantes et des micro-algues.

Quelques conseils pour les éviter

Il est important pour éviter la pollution de votre aquarium de ne jamais rompre le cycle de l’Azote et de faire en sorte que les bactéries présentes dans l’aquarium soient en nombre suffisant pour traiter les déchets des poissons et les nitrate produites par la décomposition des plantes mortes.
Une autre précaution obligatoire est celle de ne pas sur-alimenter les habitants de l’aquarium la nourriture distribuée doit être consommée très rapidemant.
Respecter le litrage minimum de chaque espèce afin de ne pas avoir un aquarium surpeuplé.
Des changements d’eau fréquents sont les biens venus pour éliminer les nitrates qui ne peuvent être traités par les bactéries.
L’utilisation d’une eau osmosée re-minéralisée permet de ne pas importer de clore.
Les masses filtrantes de l’aquarium ne doivent jamais être changées en même temps et elle doivent être nettoyer avec l’eau de l’aquarium. Un simple rinçage doit être effectué pour éliminer le plus gros des déchets tout en laissant un grand nombre de bactéries.

Les nutriments dissous

Le Fer (FE)

Le fer permet aux plantes de se développer rapidement et les engrais liquide en contiennent.
Il ne faut pas en abuser, car les micro-algues indésirables deviendraient vite envahissantes.

Le magnésium

Il est indispensable aux plantes et n’est pas présent en grande quantité dans les eaux du robinet.
Sans le magnésium les plantes ont tendance à ne plus grandir et à devenir de plus en plus jaune.

Le potassium

Le potassium est un minéral indispensable aux plantes qui est présent en de très faible quantité dans l’eau du robinet contrairement à la majorité des eaux naturelles.
Les engrais spécifiques pour les plantes aquatiques en contiennent beaucoup. Il est nécessaire de contrôler régulièrement sa présence pour ne pas sur-doser les engrais apportés afin d’éviter les micro-algues.

Le silicium

Il est présent dans toutes les eaux même traitées comme celle du robinet. Il se manifeste éventuellement par tâches brunes sur les parois de l’aquarium ou sur les roches lors de la première mise en fonction de l’aquarium ou après des changements d’eau important.
Il n’est en aucun cas toxique et peu servir de nutriments à certaines plantes aquatiques, bien que la majorité n’en est pas besoin.

Comment jouer sur les paramètres de l’eau de votre aquarium?

Modifier le Ph

Baiser le pH

– Filtrer l’eau à la tourbe.
– Mettre de nombreux décors en bois.
– Ajout de feuilles mortes.
– Diluer un peu de thé noir dans l’aquarium.
– Apport d’eau osmosée sans minéraux.
– Ajout de CO2.

Augmenter le pH

– Apport de sels minéraux.
– Forte oxygénation et brassage de l’eau.
– Ajout de bicarbonate de soude
– Introduire des éléments très calcaire comme des roches coralliennes ou encore du limon.
Il existe des produits spécifiques vendus dans le commerce pour réguler le pH.

Modifier le KH

Pour diminuer la valeur totale du KH, il est nécessaire de réaliser un apport d’eau osmosée ou d’eau de pluie. A l’inverse un apport de minéraux en poudre peut le faire remonter.
Dans tous les cas, ces modifications ne doivent être brutales car les poissons sont sensibles aux brusques changements des paramètres de l’eau.

La notion de conductivité importante pour l’élevage des crevettes

La conductivité représente le nombre et la propriété exacte des ions présents dans l’eau ou la valeur totale minérale, elle est toujours mesurée à une température de 25°C.
Son nom provient d’une constations physique, en effet une eau sans minéraux n’est un conducteur d’électricité.

Conclusion

Les facteurs d’un aquarium qui modifient les paramètres de l’eau sont très nombreux et aucun de ceux-ci ne réagissent de la même manière.
Il est donc indispensable de contrôler régulièrement votre aquarium pour trouver l’équilibre qui correspond à vos poissons et à vos plantes.
Si ces paramètres ne sont pas le reflet du biotope correspondant à chaque espèce, la santé des pensionnaires sera profondément affectée et conduit bien souvent à leur disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *